Je faisais les cents pas, une feuille et un stylo à la main en comptant les minutes qui s'écoulaient entre chaque contraction.

Je vérifiais une dernière fois que nous t'avions fait une jolie chambre et que tout était prêt pour ton arrivée.

Et surtout, je t'imaginais... J'avais bien quelques indices, que tu étais un p'tit gars, plutôt très grand, que tu aurais très certainement les yeux bleus, que ton prénom serais Hugo.

Allais-tu être brun ou roux?

J'étais déjà tout à fait sûre que tu allais changer ma vie et que tu allais me plaire,

Je n'imaginais pas à quel point, mon blondinet.

H